HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

mardi 23 décembre 2014

Passage de Youtube à Viméo (4)



En attendant un nouveau prochain récit dans un environnement différent, j'ai terminé le passage en "Vimeo" des vidéos concernant l'anniversaire de la première rencontre avec ma Maîtresse et la remise du collier:  vous pouvez revoir avec Viméo au lieu de Youtube les vidéos des articles (cliquer sur les liens):



Joyeuses Fêtes

2 commentaires:

  1. Cette dernière série de vidéos est un régal. Votre Maîtresse peut être très caressante avec des orties dans les mains. Et attentionnée, ne négligeant rien, pas même les profondeurs de la fente de votre cul, vos couilles ou votre sexe. Quel art ! Quel art aussi à donner les verges. J'aime les entendre claquer sur vos fesses. Elle frappe fort, assurément. Et sait humilier son esclave. N'ai je pas entendu :"Montre nous ton orifice" et joignant le geste à la parole, elle ouvre vos fesses pour dévoiler votre trou sombre aux spectateurs, ils sont deux me semble t'il, j'ai entendu une voix de femme murmurer. Et le dévoiler pour nous aussi. Sans insister cependant, le geste a été rapide.
    Et la dernière séquence est une apothéose que vous avez du avoir du mal à endurer, quand votre Maîtresse empoigne vos couilles qui luisent sous les bourses tendues et les fouette avec ce petit martinet avec énergie et vivacité. Si je connais les orties, les verges, je ne connais pas le martinet sur les couilles. Et je me demande quelle est la nature de la douleur qu'on ressent à ce traitement : douleur comme si les couilles étaient frappées à coups de pied, ou la terrible brûlure de la peau des bourses qu'il m'est arrivé de ressentir par accident et que je crains. Bravo encore pour votre endurance et la beauté du spectacle que vous nous offrez Ludic. Amicalement;

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Sévrin,

    Oui, on peut parler d'art dans la manière de dominer de ma Maîtresse...Elle frappe fort mais est aussi très attentionnée et sait transformer la douleur en plaisir.

    Ce jour là, il y avait plus de 2 spectateurs mais peu importe...

    Pour la douleur ressentie, c'est un mélange des deux mais plutôt la première hypothèse que vous évoquez qui est prépondérante...

    Merci pour votre commentaire et pour l'intérêt que vous portez à mon blog

    RépondreSupprimer