HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

dimanche 3 août 2014

Ressenti de 3 jours merveilleux (7e partie / fin)

Maîtresse Coco ayant "confondu" branche d'orties avec sonde urétrale, j'ai eu des moments cuisants lorsque j'urinais les heures qui ont suivies...









Avec la collaboration de ma Maîtresse (sourire).

L'ensemble de ce passage dans le donjon pour aussi éprouvant qu'il fut, me laisse un très bon souvenir et m'a permis de repousser mes limites.

Les parties "humiliations" étaient assez nouvelles pour moi (j'en ai connu d'autres avec ma Maîtresse), si l'on excepte quelques épisodes notables comme celui où ma Maîtresse, lors d'une domination champêtre récente, m'avait fait me rouler dans la boue et tenter de me faire pisser comme un chien. cf. mon article:
Et celui de ma Maîtresse:

Donc le fait de devoir "uriner" à l'extérieur devant 2 puis 3 Maîtresses, avec une tentative de me faire uriner à quatre pattes, comme un chien, n'était que partiellement nouveau et m'a amusé, surtout rétrospectivement, puisque sur le moment l'humiliation bloquait tout de même totalement mon envie d'uriner !

Devoir manger à quatre pattes en prenant (comme un chien là encore) la nourriture avec ma bouche ne m'a pas vraiment excité ni provoqué du plaisir, mais c'est le genre de pratiques que j'accepte bien volontiers (outre le fait que j'ai le devoir de les accepter) lorsque je ressens qu'elles procurent du plaisir à celle ou à celles à qui j'ai du plaisir à me soumettre. Comme je l'ai écrit en commentaire sur le blog de ma Maîtresse "Si le "don de soi" consiste à se faire plaisir sans faire d'efforts, peut-on parler de don de soi ?".
Ces conditions pour prendre mon repas ne m'ont d'ailleurs pas empêché de déguster la délicieuse salade préparée par ma Maîtresse ! Et je sentais le regard bienveillant et attentif de ma Maîtresse sur moi ! Ce fut un plaisir de boire un peu de vin dans le verre qu'elle portait à ma bouche de temps en temps !

Servir de descente de lit à Dame Freya était aussi une pratique toute nouvelle et originale pour moi.

Et puis il y eut aussi une partie que je considère comme très importante lors de ce séjour chez Maîtresse Coco: l'éducation à la servitude par Maîtresse Coco et aussi par moments par Dame Freya.
J'ai fait des erreurs, j'ai été étourdi, maladroit parfois et Maîtresse Coco m'a justement réprimandé à plusieurs reprises. Elle m'a aussi félicité quand je faisais les choses correctement. Bref, elle a mené très adroitement mon éducation à la servitude, en ne laissant rien passer, ce qui était très bien. Avec la complicité de Monsieur qui n'a pas manqué une occasion de me dénoncer lorsque je faisais des fautes (rires) !!!

Ce petit stage a été très utile pour moi pour l'aspect servitude. Je dois et je veux en effet contribuer au maximum au bonheur et au bien-être de ma Maîtresse et lorsque j'ai la chance d'être chez eux pour des soirées et/ou week-end, je dois non seulement ne pas être une charge pour Elle mais lui alléger au maximum son travail. Et à l'extérieur, je dois être digne d'Elle.
Nul doute que j'aurai encore des progrès à faire, mais ce stage m'a apporté des principes et savoir-faire qui me seront très utiles pour servir ma Maîtresse.

Enfin, je n'oublie pas de très bons moments de convivialité. La joie, la bonne humeur ont régné tout le temps de ce très beau week-end.

Le moment où Maîtresse Coco m'a demandé de l'essuyer alors qu'elle sortait nue de la douche m'a procuré sur le moment un délicieux mélange de honte et de plaisir. J'en souris encore en repensant au pas énorme franchi par rapport à tous les principes et tabous qu'on a pu m'inculquer quand j'étais enfant et adolescent ! 

Je n'oublie pas non plus des moments de pur plaisir à faire du bien à ma Maîtresse. Les moments où j'ai eu le plaisir et le privilège de la masser, en particulier, pour tenter de lui faire passer certaines douleurs.
Je garderai longtemps en mémoire, en particulier, cette soirée où nous nous sommes fait des confidences réciproques et ces moments où sa tête reposait sur ma poitrine pendant que je lui massais le cou et le haut du dos. Une soirée qui, après avoir eu très chaud aux fesses et ailleurs, m'a fait très chaud au cœur ...

Un week-end qui fut donc particulièrement riche pour moi, mêlant tourments, humiliations, servitude, convivialité, le tout dans la joie, la bonne humeur et l'amitié.
En saluant ma Maîtresse au moment de partir, j'avoue que j'avais beaucoup de mal à contenir des larmes d'émotion !

Un grand merci à ma Maîtresse, pour m'avoir offert ce merveilleux et inoubliable week-end, pour sa présence, sa participation aux tourments, pour nos moments d'échanges et l'attention portée à son soumis, sans oublier les délicieux moments passés dans son donjon et chez eux;  à Maîtresse Coco pour son accueil, son éducation rigoureuse, sa participation active à mes tourments et son enthousiasme, à Dame Freya pour sa participation active également à mes tourments et à mon éducation et pour ses conseils; à Monsieur, enfin, pour sa complicité et pour m'avoir fait découvrir des lieux fort sympathiques.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire