HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

lundi 27 janvier 2014

Quelques chinoiseries... Première partie

08/12/2013 ...
 
C'est peu de dire que je retrouve avec plaisir ma Maîtresse... Notre précédente rencontre remonte à presque un mois...(cf. mon précédent article "une oeuvre inachevée)

Des traces pourtant tenaces ont fini par disparaitre (certaines auront tenu plus de 3 semaines...)

Ces retrouvailles sont toujours pour moi un grand moment d'émotion !
Reçu tout de suite dans le donjon, ma Maîtresse me dit avec un sourire malicieux qu'Elle va essayer des pratiques nouvelles pour moi... de quoi alimenter quelques inquiétudes et peurs, même si ces peurs sont largement compensées par le plaisir de m'offrir à Elle.

Cuisine chinoise

Elle me fait ôter mon string et me demande de m'allonger entièrement nu, sur le dos, sur la table qu'Elle a eu appellé "table du gynéco" puis m'enchaine les pieds par des chaines qui me maintiennent jambes écartées et  pieds vers le haut.
Elle commence alors des préparatifs... Je sens qu'Elle m'introduit dans l'anus quelque chose qui ressemble à un lubrifiant et manipule une bouteille d'eau aussi. Je sens aussi qu'Elle m'enduit de quelque chose depuis le bas des fesses jusqu'au bas des cuisses en passant par l'entrejambe et mes testicules (crème à raser je pense...)

"tu devines ce que je vais te faire ?" dit-Elle ?
Je ne devine pas ... je pense bien sûr à une pénétration quelconque, mais les préparatifs (rasage, mais je ne l'identifie pas comme tel) ne ressemblent pas à ceux que j'ai connus pour des pénétrations avec plugs ou godes...




Elle commence à m'introduire quelque chose dans l'anus qui ne semble pas très large... puis un deuxième objet du même type, un troisième...
Elle m'explique ce qu'Elle est en train de me faire: Elle m'enfile des baguettes chinoises dans le cul... 



"tu aimes la cuisine chinoise ? " demande t-Elle ?
"Oui ma Maîtresse...."
Rassurante, Elle me dit "çà n'est ni particulièrement agréable, ni particulièrement douloureux"
Je me rappelle alors d'un article sur son ancien blog qui montrait des photos d'une réalisation de ce type sur un soumis. J'avais alors beaucoup apprécié l'aspect artistique et l'originalité de ces décorations.
C'est donc avec un mélange d'un peu d'inquiétude, d'amusement et de plaisir de participer à cette réalisation, que je ressens les baguettes dilater de plus en plus mon anus...
Je ne vois pas le résultat mais j'imagine... et prends un certain plaisir à entendre ses commentaires et à sentir qu'Elle m'introduit ces baguettes avec soin...

Alors que mon orifice commence à être bien dilaté, je pense au supplice du PAL (même si bien sûr le résultat n'est pas du tout le même !)
Elle poursuit jusqu'à un moment où les baguettes ressortent... mais Elle a alors déjà réussi à en introduire une quantité assez importante !



Des aiguilles (une sorte de supplice chinois -rires-)

Nouveaux préparatifs et soins;  désinfection... Elle me dit qu'Elle va me mettre des aiguilles à un endroit nouveau pour moi...
Pour une "première" Elle choisit les aiguilles les plus fines, me dit-Elle.
Je ressens les premières piqures sur des endroits sensibles... Elle me demande de ne pas bouger; la douleur n'est pas particulièrement insupportable, mais au moment où l'aiguille pénètre ma peau, je ne peux m'empêcher de réagir.


"Je t'ai dit de ne pas bouger; c'est trop dur ?"
"Non, ma Maîtresse, je bouge par réflexe"
Je n'ai aucune peur cependant et m'amuse un peu en essayant d'imaginer le résultat...
Elle me décore ainsi depuis le bas des fesses jusqu'aux testicules...
Les aiguilles me font saigner un peu (c'est Elle qui me le dit, je ne m'en rends pas compte). Elle m'explique que c'est parce qu'elles sont trop fines et tiennent moins que des plus grosses donc bougent et touchent des vaisseaux sangins.
Ceci ne m'émeut guère: l'occasion d'être soigné par Elle, et être soigné par Elle est toujours un moment de plaisir...



Un peu de moutarde pour relever cette cuisine chinoise...


Après m'avoir retiré les aiguilles et désinfecté, Ma Maîtresse continue les soins avec de la moutarde... Elle m'épargne l'anus après les traitements déjà subis et compte-tenu de ce qu'elle veut me faire après, mais  pas l'entrejambe ni le sexe et entreprend une masturbation très épicée... et la moutarde sur les parties sensibles, çà brûle...


Elle m'encule ensuite avec un gode ceinture et me fait dire:
"Je suis enculé par ma Maîtresse !"
Mais je ne suis (malheureusement pour Elle) pas très sensible à ce genre de traitement et si je trouve çà pas désagréable, et même assez agréable, çà ne me fait pas jouir...
Ma Maîtresse le sait et n'insiste pas...



Cet article est le centième sur mon blog ! Un grand merci à ma Maîtresse, sans laquelle ce blog n'existerait pas et n'aurait aucune raison d'être, et aussi à Elle et son mari pour les nombreuses photos et vidéos qui l'illustrent ! 



A lire ou relire aussi l'article sur le blog de ma Maîtresse:
http://dansletempledestourments.blogspot.fr/2013/12/traitements-particuliers-partie-2fin.html 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire