HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

mercredi 14 août 2013

Un merveilleux Voyage. Première partie

A consulter  aussi  l'article de ma Maîtresse sur son blog:  
http://dansletempledestourments.blogspot.fr/2013/08/complicite-amitie-jeux-sulfureux-partie.html

Préambule:
Je vais tenter dans ce récit de décrire une nouvelle merveilleuse rencontre avec ma Maîtresse, accompagnée, cette fois, de son amie et complice Maîtresse Coco.


Ce récit ne se veut pas exhaustif ni forcément rigoureusement chronologique. .
D'une part, lorsque j'ai la cagoule ou simplement que j'offre mon dos et mes fesses à la flagellation, je ne vois pas forcément les instruments utilisés.
D'autre part et surtout, je passe par des moments où l'esprit se déconnecte presque complètement du corps. Je suis alors dans une sorte de rêve merveilleux où mon corps s'agite dans tous les sens par réflexe aux coups mais où mon esprit plane dans le bonheur...
Pour ces raisons, je prie ma Maîtresse et Maîtresse Coco (
et plus généralement ma Maîtresse pour l'ensemble de mes récits) de bien vouloir m'excuser pour les erreurs ou omissions de ce récit .
Enfin, ni les mots, ni même les photos, ne peuvent suffire à décrire l'intensité de ces moments là...

25 Avril 2013


Il est des jours et des moments où l'on voudrait que le temps s'arrête...
Sur le trajet: Dans environ 1h, je vais revoir ma Maîtresse. J'ai pris de quoi m'occuper dans le train, mais n'arrive pas à me concentrer sur mes occupations...
En raison d'un  évènement particulièrement dramatique l'ayant touchée, je n'ai pu LA revoir depuis presque 2 mois.
Compte-tenu de ces circonstances, je sais qu'Elle a du mérite de me recevoir et je me dois tout particulièrement de ne pas La décevoir et de lui apporter du plaisir, sachant qu'Elle en a bien besoin... 

 
Comme d'habitude, je ne sais rien de ce qui m'attend; tout au plus que je risque de subir des orties puisqu'Elle m'a demandé de lui en porter.

Arrivée chez Elle:


Son mari vient m'ouvrir et je retrouve très rapidement ma Maîtresse dans le donjon. Un grand plaisir pour moi de La revoir.
On discute un peu des évènements récents; mon émotion est grande en l'écoutant.
Avant de m'offrir à Elle, je lui propose de lui montrer une tenue en vinyle noire dont j'ai fait l'acquisition.
Après lui avoir montré et sur sa demande, je ne garde que le bas de ma tenue et me retrouve donc torse nu.

Le voyage


Commence alors un merveilleux voyage en compagnie de 2 guides sur les chemins vertigineux du BDSM...
Ma Maîtresse me conduit et m'attache face au mur sur la Croix de Saint André.
Prise de contact et échauffement. Les mains de ma Maîtresse glissent sur ma peau... A partir de ce moment, j'ai l'impression de rentrer dans un rêve. Je perds la notion du temps. La magie commence... 


Ma Maîtresse commence une flagellation légère sur mon dos et mes fesses encore revêtues du pantalon avec je suppose une petite cravache ou quelque chose d'approchant. Puis les coups se font un peu plus vifs... Quelques pincements des seins...
Ma Maîtresse me retire mon pantalon...
Elle me fait remarquer des bruits de talons dans le donjon; il y a une présence féminine.

Elle cherche à me faire deviner de qui il s'agit; "c'est quelqu'un que tu connais", me dit-Elle. Je cherche parmi des Maîtresses que je connais du réseau Fessestivités. Mes réponses ne sont pas bonnes. Elle me menace de coups (de canne ?) si je ne trouve pas... Je cherche en vain, et puis une indication m'est donnée: je connais son blog. Je pense alors tout de suite à son amie Maîtresse Coco.
Ayant enfin trouvé de qui il s'agissait, Maîtresse Coco m'enlève ma cagoule et je découvre son visage souriant, contente de l'effet de surprise provoqué.


Ainsi, je me retrouve (aussi) entre les mains de cette Dame dont j'ai pu admirer régulièrement les talents de dominatrice au travers des articles et vidéos parus sur son blog... Et puis, j'ai aussi souvent admiré sa complicité avec ma Maîtresse, complicité que je vais pouvoir réellement goûter aujourd'hui...

C'est donc un grand moment pour moi...

J'ai bien sûr une certaine appréhension, car c'est la première fois que je rencontre cette Maîtresse, mais ma Maîtresse est là...


Maîtresse Coco rentre rapidement dans le "vif du sujet"...





 
Après cet "échauffement" énergique, elles me demandent de me cambrer et je reçois une première flagellation assez intensive, avec, entre autres, le stick, un paddle, le martinet à fils électriques que j'avais offert à ma Maîtresse et d'autres instruments que je ne voie pas...

2 commentaires:

  1. Bonjour ludic.
    Aucun mot, aucune photo ne peut décrire une émotion, un ressenti, un vécu.
    Seul le coeur, l'esprit gardent ces moments précieusement et définitivement.
    Il faut savourer chaque instant pour en apprécier le souvenir.
    Cordialement.
    Freya.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Madame Freya,

      Il n'en reste pas moins que, comme un album photo que l'on consulte, relire ultérieurement mes confessions et revoir les photos qui les accompagnent souvent, m'aide à me remémorer ces délicieux moments.
      Mais comme vous dites, il faut savourer chaque instant (ce que je ne manque pas de faire !) pour en apprécier le souvenir...

      Merci pour votre commentaire,

      Respectueuses salutations.

      Supprimer