HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

lundi 5 août 2013

Première rencontre avec ma soeur de soumission. Première partie.

A consulter  aussi  l'article de ma Maîtresse sur son blog:
http://dansletempledestourments.blogspot.fr/2013/07/au-service-de-la-maison-saadienne.html
 
Juin 2013
 
Ce jour là, j'étais invité par ma Maîtresse et son mari pour une après-midi et une soirée chez eux, ce qui me réjouissait beaucoup.
Je savais que devais y rencontrer pour la première fois celle qui est devenue récemment ma sœur de soumission, en tant que soumise du mari de ma Maîtresse, Louise des Clos. Une soumise avec laquelle j'avais déjà eu d'excellents contacts sur le chat et pour laquelle j'ai une certaine admiration et estime.
J'ignorais alors sa nature d'origine, même si comme elle le dit sur sa fiche du réseau fessestivités, elle avait donné les clefs pour la déduire (clefs que je n'avais pas su utiliser !)
Le fait de la connaître maintenant ne change rigoureusement rien quant à l'opinion que j'ai d'elle...

 
A mon arrivée chez eux, je monte directement (sur consigne de ma Maîtresse) à leur appartement. Sourire de ma Maîtresse... ma soeur est en train de caresser les pieds de son Maître installé sur le canapé. Je baise les pieds de ma Maîtresse comme il se doit, mais avec conviction et salue son mari et sa soumise. Quel bonheur de revoir ma Maîtresse !
Rapidement s'engage une discussion sur des problèmes récents ; voir mon article:

http://soumisludic.blogspot.fr/2013/06/coup-de-gueule.html 
...sujet sensible qui entraîne une discussion un peu à bâtons rompus...
 
Après avoir discuté un moment, nos Maîtresse et Maître décident que nous allons descendre dans le donjon...

 
Préparatifs: je me déshabille et me mets en string dans le donjon alors que ma sœur se prépare de l'autre côté du rideau noir, à l'entrée du donjon.
Ma Maîtresse apparait à deux reprises revêtue de tenues que je lui ai offertes pour son anniversaire et qu'Elle a choisies Elle-même, dans le but de me les montrer. Elle est superbe ainsi vêtue et je me dis qu'Elle a beaucoup de goût dans ses choix.
Louise des Clos arrive revêtue d'une belle combinaison laissant apparaître ses seins nus (avec une belle poitrine !)... A ce stade, je n'ai toujours aucun doute sur sa nature.
Ma Maîtresse me préviens que je vais découvrir de nouvelles pratiques, nécessaires à mon éducation de soumis.

 
Elle décide que, frères et sœurs de soumissions, on va commencer par apprendre à se connaître en se touchant. Je dois mettre ma cagoule car le mari de ma Maîtresse photographie.
Louise guide donc mes mains le long de son corps: la poitrine, le cou, le visage, les jambes, les fesses... Je sens glisser les siennes le long du mien. Sensations excitantes....

 
Après cette prise de connaissance, ma Maîtresse m'attache à la Croix de St André, face contre la croix. Une flagellation débute par série de 35 avec différents instruments: paaddle, martinets, canne (?); 35 car, retardé sur la route pour plusieurs raisons, je suis arrivé 35 minutes en retard au rendez-vous...

 
 Ma Maîtresse applique les 1ers coups, puis demande à Louise de continuer : Louise continue alors avec application et énergie, sans me ménager, ce que je ne saurais lui reprocher !


 
Puis j'ai droit à une flagellation à quatre mains, ma Maîtresse et Louise des Clos se partageant mon cul, chacune une fesse.... ! 

 
Sur demande de ma Maîtresse, Louise me fesse à la main et flagelle consciencieusement...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire