HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

samedi 13 juillet 2013

BDSM et punitions (troisième partie)

Ma Maîtresse m'attache ventre posé sur une chaise : mains attachées aux pieds de la chaise et pieds attachés ensemble.
Moments un peu angoissants où je me retrouve cagoulé, offert nu à ma Maîtresse, pieds et poings liés sans savoir exactement ce qui m'attend, si ce n'est que la punition va être sévère !  Bien que décidé à essayer de subir le plus dignement possible cette punition, je dois reconnaitre que d'une part la confiance que j'ai en Elle, d'autre part le besoin de m'abandonner à Elle pour me faire pardonner m' auront beaucoup aidé dans les moments les plus douloureux.

Débute alors environ 1H30 de flagellation, que de la flagellation, mais avec différents instruments et sans "échauffement" , contrairement à ce qui se passe lors de nos jeux, où ma Maîtresse commence la plupart du temps par des caresses et augmente toujours progressivement la force et l'impact des coups portés, ce qui favorise la transformation de la douleur en plaisir.
Ma Maîtresse m'a annoncé dès le début qu'Elle va essayer sur moi un nouvel instrument assez redoutable: une tapette. Elle commence directement avec cet instrument qui s'avère effectivement redoutable.


 Ma Maîtresse a pris soin de placer un coussin sous mes genoux, mais rapidement, malgré mes mains et pieds liés, à force de gigoter sous les coups, le tapis finira complètement à côté de mes genoux...
La flagellation se poursuit avec différents instruments.


 Flagellation essentiellement sur les fesses, mais aussi par moments sur le dos et les épaules. Tout juste me laisse t-Elle quelques instants pour récupérer entre différents épisodes où il me faut tantôt compter, tantôt décompter les coups avec quelques séquences où Elle ne me demande pas de compter et ne m'annonce pas le nombre de coups prévus (c'est le plus dur car je ne sais pas quand çà va s'arrêter)

A un moment, je dois compter les coups en ajoutant après chaque coup "pardon Maîtresse". Un moyen de garder à l'esprit la cause de cette punition !

Une description précise de la punition n'est pas utile... les photos et les vidéos qui suivent sont assez explicites...
En subissant le martinet à fils électriques je n'arrive plus à m'empêcher de remuer de manière incontrôlée; je contracte involontairement mes fesses, je déplie et replie mes jambes par réflexe et me retient difficilement pour ne pas laisser échapper, par réflexe également, des gémissements .
Curieux moments, toutefois, où mon esprit,qui,progressivement au fur et à mesure des châtiments, devient plus serein, semble se détacher de ce corps qui s'agite dans tous les sens... Comme si le fait de subir cette punition sévère me remettait un peu en paix avec moi-même...

Vers la fin, quelques caresses réconfortantes me font énormément de bien moralement parlant.
Je comprends aussi, au travers de propos que tient ma Maîtresse, qu'Elle me pardonne. J'ai échappé au pire...'Elle va rester ma Maîtresse. La fin de la punition devient alors beaucoup plus supportable. 
La baguette et les verges (qui me semblent presque "douces") complètent cette punition.
En fin de punition, ma Maîtresse me détache et me laisse regarder les différents instruments utilisés. Je suis encore un peu "sonné" mais contemple ces instruments qui ont été par moments si durs à supporter.
Elle m'invite à regarder dans la glace l'état de mes fesses.  Elle ne m'a pas "raté" ! Mais je me sens beaucoup mieux moralement parlant et surtout heureux de me sentir pardonné. 













4 commentaires:

  1. Bonjour,
    superbe blog, bien digne de la grande Dame qui l'inspire.
    Les photos sont des plus explicites effectivement mais pas de trace de la vidéo annoncée.
    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacques Ouille,

      Merci pour ce compliment. J'essaie de faire en sorte que ce blog reste digne de ma Maîtresse, qui est à l'origine de sa conception et m'a bien aidée pour le débuter.
      La vidéo est prévue dans une quatrième partie de cette série d'articles, si j'arrive à la mettre en ligne car j'ai quelques problèmes pour le moment avec son téléchargement.

      Supprimer
  2. Superbe. Tu supportes en tout cas mieux la douleur que moi. Penses à rappeler à mon bon souvenir de pas trop venir chatouiller ta Maîtresse ^^

    sakapuss`

    RépondreSupprimer