HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

lundi 22 juillet 2013

BDSM et punitions ; septième partie : un recadrage(3)

Ce qui est censé être la punition elle-même débute: ma Maîtresse m'attache des pinces et des poids aux seins.  Maître Pierre nous montre de grosses pinces qui laissent de belles marques (Soumis D. y a eu droit).

Elle me conduit contre le mur et commence à me flageller avec de nouveaux paddles venant de la future boutique du réseau  fessestivités. J'ai l'honneur de les tester et ils s'avèrent très percutants.




 Mes fesses chauffent vite, mais, malgré la douleur, je suis soulagé de me retrouver entre les mains de ma Maîtresse.
Pendant que je subis cette première flagellation, j'entends aussi les coups qui s'abattent sur soumis D.... L'ensemble fait une curieuse symphonie...
Ma Maîtresse me flagelle un moment la verge avec un petit martinet: petit mais efficace... je me contorsionne un peu malgré les poids et les pinces sur les seins.
Elle m'enlève les pinces et les poids sur les seins et joue un peu avec mes seins (toujours l'étape la plus sensible...)







Après discussion avec Maître Pierre sur les parachutes, ma Maîtresse m'en attache un avec des poids qui m'étirent les testicules. Je dois me déplacer vers la cheminée pour y subir d'autres flagellations. J'avance avec beaucoup de difficultés avec cet attirail. 





Nouvelle symphonie avec des coups (de paddle ?) qui s'abattent à la fois sur mes fesses et celles de soumis D; les poids aux testicules m'interdisent de trop bouger sous les coups... le parachute finira par tomber lors d'un déplacement dans la pièce; j'apprécie alors le soulagement...







Le mari de ma Maîtresse prend le relais avec 2 fouets. Soumis D. est le premier à bénéficier de son aptitude au maniement du fouet... Allongé sur le canapé, il subit des essais comparatifs et une flagellation au fouet sur les fesses et le dos.
Vient ensuite mon tour... allongé sur le canapé, je sens les pointes de la cage appuyer sur mon sexe pendant que le fouet s'abat sur moi: le double effet comme dirait Madame Freya... ou de la domination recto-verso...
Puis, après que je me sois remis debout, le mari de ma Maîtresse va tester sur moi le fouet en enroulé. L'occasion de constater qu'il manie admirablement bien cet instrument... 3 jours après, j'ai encore quelques belles marques en souvenir sur le bas du ventre et le haut des cuisses.


La cage m'est retirée; ma Maîtresse remarque que j'aurai un bleu sur la verge (ce qui a été le cas).
Soumis D. discute quelques instants à voix basse avec ma Maîtresse: proposition de lui ou demande de ma Maîtresse ? J'entends ma Maîtresse demander qu'il utilise un préservatif.
Soumis D. enfile le préservatif sur mon sexe et commence à me sucer. Ma Maîtresse me demande de dire à voix haute que je me fais sucer...
C'est bien la première fois que je me trouve dans cette situation qui ne m'a jamais attirée. Je reconnais que c'est plutôt agréable, même si je me dis que ce serait sans doute très dur pour moi si je devais sucer moi-même une bite.

Nota: ce fut pourtant le cas quelques mois plus tard; voir à ce sujet mon article "du don de soi" :
http://soumisludic.blogspot.fr/2013/06/du-don-de-soi.html
... et un futur article sur la première rencontre avec ma soeur de soumission.
 
Mais ma verge est un peu endolorie par les différents traitements subis et malgré les efforts de Soumis D., je ne bande même pas... Ma Maîtresse constate que je ne suis plus en état pour cette expérience et décide d'arrêter.


La rencontre se termine alors que l'heure est déjà bien avancée. Une rencontre qui me laissera à nouveau plein de souvenirs, sur le corps bien sûr, mais aussi beaucoup plus durables, dans ma tête.


Un recadrage utile et une punition qui fut surtout psychologique, la punition physique ayant surtout été liée aux peurs que j'ai pu avoir lors des pratiques de CBT. Et un nouveau pardon de ma Maîtresse !

Je remercie vivement ma Maîtresse pour son pardon et pour cette rencontre très originale, que je ne méritais vraiment pas, vu mon comportement , ainsi que son mari pour sa participation et Maître Pierre pour son accueil chaleureux et pour les nouvelles pratiques qu'il m'a permis de  découvrir. J'ai apprécié de faire la connaissance de soumis D., personnage sympathique  qui a l'air d'être un très bon soumis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire