HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

mardi 9 juillet 2013

BDSM et punitions (première partie)

Préambule
C'était il y a tout juste un an... débutait alors pour moi une longue période d'incertitude, d'angoisse, de grande tristesse, après que ma Maîtresse se fut aperçue d'une grave faute que j'avais involontairement commise par négligence quelques mois plus tôt ... Cette période dura 3 semaines; c'était ce que j'appellerai  la punition psychologique. La punition physique qui clôtura cette période, pour aussi sévère qu'elle soit (et elle le fut ! cf. le récit qui suit et la vidéo que je publierai à la fin) fut une sorte de délivrance pour moi, surtout quand je compris, vers la fin de la punition, que ma Maîtresse me pardonnait et que je pourrai rester son soumis...
Malgré des moments très difficiles pour moi, cette punition amplement méritée restera une étape  très importante dans ma vie de soumis. Je considère que ma soumission à ma Maîtresse en est ressortie nettement renforcée. Cette étape était, je pense, nécessaire.

Dans cette série d'articles, j'établirai dans un premier temps une distinction entre une punition et des châtiments corporels subis lors de nos jeux.
Je ferai ensuite un récit, illustré par des photos et une vidéo, de cette punition sans en expliciter les raisons qui resteront entre nous.
Je ferai également un petit récit d'une autre punition, ou plutôt d'un "recadrage", recadrage nécessité par quelques fautes plus légères de comportement.



Qu'est-ce qu'une punition ?

 Je vous invite à consulter l'article suivant sur le blog de ma Maîtresse:
http://dansletempledestourments.blogspot.fr/2013/01/encyclopedie-p-comme-punition.html?zx=ebb204fd9def407b

Quelques différences importantes entre punition et châtiments corporels dans le cadre de jeux de D/s:


- Les châtiments corporels dans le cadre des jeux peuvent , malgré la douleur, conduire au plaisir. La manière d'y préparer le soumis, la manière de les pratiquer, peuvent transformer la douleur en plaisir. Ma Maîtresse y réussit très bien lorsqu'Elle me domine !
 
- Une punition  peut (doit) être "éducative" pour le soumis, mais ne doit pas apporter du plaisir pour être efficace. Il peut s'agir de châtiments corporels mais pas ceux attendus par le soumis ou de la manière attendue par lui. Mais il peut s'agir aussi de punitions uniquement "psychologiques"


- J'éprouve toujours du plaisir à plusieurs reprises lorsque je suis dominé par ma Maîtresse.



 





Je n'en éprouve pas du tout lorsqu'il s'agit d'une punition:

L'état d'esprit au départ n'est pas du tout le même. Le simple fait de savoir que j'ai contrarié ma Maîtresse me rend déjà très malheureux avant même  l'application d'une sanction éventuelle, ce qui n'est bien évidemment pas du tout le cas lors d'une rencontre normale où je me réjouis de LA revoir, de m'offrir à Elle.
Par ailleurs certaines punitions "morales" (ou psychologiques) peuvent s'avérer beaucoup plus efficaces et redoutables que des punitions physiques: l'absence de contact avec Elle, le risque d'un "renvoi" sont vraiment les punitions que je redoute le plus, loin, très loin devant les flagellations les plus sévères...

Ma Maîtresse  n'aime pas punir pour des fautes graves (cf son article cité ci-dessus). Je n'aime pas du tout être puni et ne recherche en aucun cas une punition, alors que j'ai une tendance un peu masochiste qui me fait rechercher des châtiments corporels.

3 commentaires:

  1. Il y a plusieurs sortes de punitions.
    Celles induites dans le jeu "si tu fais tomber l'accessoire tu seras puni, ou recevras etc.."
    Les punitions ludiques...

    Les petites punitions pour fautes légères.

    Les punitions pour faute grave.

    Si dans le premier cas le plaisir existe pour au moins un des deux protagonistes, il n'existe pas, est même proscrit dans les deux autres cas.

    Les plus redoutables sont d'ordre psychologique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Madame Freya,

      Oh que oui, les punitions psychologiques sont les plus redoutables et peuvent, à mon avis, si elles n'ont pas été expliquées et comprises, laisser des marques durables; mais ce ne fut fort heureusement pas mon cas dans les deux situations que j'ai connues, ma Maîtresse ayant pris les précautions adéquates.

      Respectueuses salutations

      Supprimer
  2. Vous avez été chanceux dans ce cas.
    Cordialement.
    Freya.

    RépondreSupprimer