HOMMAGE

A une Grande Dame qui a transformé ma vie... A Celle à qui je dois énormément et pour qui je n'aurai jamais assez de dévotion et ne saurai suffisamment servir... A ma Maîtresse... A Maîtresse Saadienne.

dimanche 23 juin 2013

Une année qui démarre très fort ! (1ere partie)

04/01/2013
13h...  Dans à peine un peu plus d'une heure, je vais retrouver ma Maîtresse. 
Je ne sais à quelle sauce (certainement pimentée), je vais être mangé, mais Elle m'a parlé d'une surprise et m'a dit que 2013 allait démarrer très fort !
Je suis toujours étonné par la joie que j'éprouve à LA revoir et à subir ses instruments. Un surprenant besoin accentué par la qualité de nos échanges lors des rencontres précédentes.

Feu d'artifice:
Après une chaleureuse discussion et des échanges de cadeaux pour les fêtes, nous descendons dans le donjon.



Maîtresse me demande de me préparer; son mari, sorti un moment du donjon revient et Maîtresse me demande alors de me tourner dos à l'entrée et m'enfile rapidement une cagoule.
Je comprends rapidement en entendant des voix qu'il n'est pas seul.
Maîtresse m'annonce la surprise; je vais avoir droit à 2 Maîtresses et  quelques instants après me dit que c'est... Madame Freya qui est là...
Madame Freya... un nom qui évoque énormément de choses pour moi. Mes premiers contacts avec Maîtresse Saadienne (qui durent alors passer par Madame Freya), un rejet de ma demande, de nombreux articles passionnants sur le blog de ma Maîtresse où Elle fut soumise, puis dominatrice avec ma Maîtresse, des commentaires que j'ai souvent appréciés et une personne pour qui j'ai toujours eu une certaine estime malgré le rejet (compréhensible du reste...) de ma candidature de soumis de Maîtresse Saadienne à l'époque.
Inutile de dire, donc, combien cette présence plus qu'inattendue, contribue à mon émotion et à mon trouble...
Différents récits sur le blog de ma Maîtresse me reviennent en mémoire. Je me doute que je vais déguster cette complicité que j'ai longtemps admirée...


Après lecture à voix haute par ma Maîtresse des confessions de mes fautes commises depuis notre dernière rencontre, et à Son initiative, la rencontre débute avec un échauffement sous forme de fessée " à 4 mains".  Fessée énergique et sans concession, mais dont je savoure malgré tout l'originalité.

Mains derrière la nuque, jambes écartées, j'ai ensuite droit à des poids attachés aux seins et aux testicules. Poids aux seins reliés par une chaînette que je dois mordre en relevant la tête (très douloureux);  à plusieurs reprises, Maîtresse ou Mme Freya me demandent de me redresser. Madame Freya me dit que je dois rester digne de ma Maîtresse et m'offrir; je fais des efforts...mais j'ai beaucoup de mal à rester la tête haute...





Ma Maîtresse décide alors d'aller chercher quelques décorations de Noël pour compléter ma garniture... Je ne vois pas le résultat, mais j'imagine...

Je subis aussi des pinces attachées le long du corps et des bras retirées ensuite à coups de badine (?), chaque coup reçu crée une douleur vive qui me fait me plier; j'essaie difficilement de ne pas trop bouger, mais j'ai du mal...

J'avais déjà vu des scènes de ce type, mais j'avais largement sous estimé la douleur que çà provoquait... Mais la voix de ma Maîtresse me rassure.

Je ressens aussi un instrument me griffer la peau du torse de haut en bas; je pense sur le coup à une sorte de roulette à pics. J'entends Madame Freya dire "s'il savait ce que j'utilise sur lui..."  Je devine plus tard, en le voyant entre les mains de Madame Freya, l'instrument utilisé après qu'on m'ait eu enlevé la cagoule; un gros couteau de cuisine...


2 commentaires:

  1. Tout ceci forme des souvenirs que vous n'oublierez pas.
    Une première rencontre agréable après maint discussions et échanges virtuels.
    Bonne continuation à vous.
    Freya.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Madame Freya,

      Ce sont effectivement des moments que l'on n'oublie pas, des moments qui marquent.... au sens propre comme au sens figuré (sourire)....
      Merci pour votre participation active ce jour là...

      Respectueuses salutations,

      Ludic

      Supprimer